• J’aime ma médiathèque !

    Sortir, aller voir les spectacles, pratiquer des activités sportives ou culturelles, partir en vacances ou encore s’engager bénévolement dans sa ville, autant d’activités essentielles pour notre équilibre et notre épanouissement personnel.

    Les habitants de La Riche peuvent aujourd’hui profiter de leur médiathèque accessible.

    Hélas, beaucoup de bibliothèques en Indre-et-Loire ne le sont pas, et pourtant, la loi date de 2005… ! Aujourd’hui, trop de personnes rencontrent de réelles difficultés pour accéder à ces activités de loisirs dans leur commune.

     Vivre ensemble, c’est construire une ville adaptée à tous.

    Ce n’est pas qu’une questions de droit mais de bon sens !

    Rendez-vous sur marchesattaque.org

  • Un droit ou un luxe ?

    Une société ouverte et adaptée à toutes et tous, c’est assurer les déplacements par des moyens de transport accessibles à toutes et tous et sur tout le territoire !

    En Indre-et-Loire, la métropole de Tours a développé sa première ligne de tramway qui est accessible aux personnes à mobilité réduite (sauf 3 arrêts). Ce nouvel aménagement permet aujourd’hui aux personnes en situation de handicap habitant la métropole d’être autonome dans leurs déplacements. 

    Nous constatons que beaucoup de Tourangeau déménagent ou recherchent un logement adapté proche de cette ligne de Tramway ou proche d’une ligne de bus accessible.

    Or, tout le monde ne peut pas venir habiter sur la Métropole !

    Par exemple, les personnes en situation de handicap habitant Amboise, Montlouis-sur-Loire ou tant d’autres communes, n’ont toujours pas accès à un transport adapté qui pourrait faciliter leur déplacement vers Tours. Elles sont dépendantes d’un proche ou doivent solliciter un taxi aménagé (40 € le déplacement minimum). 

     Circuler librement, devrait être un droit pour tous !

    #Marchesattaque

  • Je dois demander à un passant. Et vous ?

    Aimeriez-vous attendre dehors ?

    Aujourd’hui nous apprécions tous, d’entrer dans une boulangerie, un bureau de poste ou encore une pharmacie et avoir la porte automatique qui s’ouvre devant nous. C’est pratique. Que nous soyons une personne mal marchante, avec une canne, avec nos sacs, une poussette ou des enfants en bas âges, pour rien au monde, nous voudrions revenir en arrière. Nous apprécions tous cette modernité.

    Pour les personnes en fauteuil roulant, cette porte automatique ne donne pas forcement l’accès à ces commerces si à l’extérieure il y a des marches, une pente de plus de 3 %  ou encore une absence d’un palier de repos.

    Yann , adhérent à APF France handicap d’Indre-et-Loire est en fauteuil roulant et habite Tours.  Il n’aime pas ! Lorsqu’il se déplace à la pharmacie de la Rue de Bordeaux à Tours la sonnette ne fonctionne pas. Lorsqu’il se rend à la Grande Poste Centrale, rue Édouard Vaillant, c’est soit l’ascenseur ou la sonnette qui est en panne. Dans ces deux cas il doit demander à un passant de prévenir un professionnel… !

    Accepteriez-vous de faire la même chose que Yann ?

    N’aimeriez-vous pas garder votre autonomie de déplacement ?

    Rejoignez-nous sur #MarchesAttaque

     

  • Trouver un médecin ou un kiné ?

    Vous préférez rencontrer votre médecin chez vous ou dans son cabinet ?

    Aujourd’hui, les Français n’ont pas tous accès aux lieux de soins en raison de leurs lieux d’habitation, du manque de médecins mais au-delà de l’absence de médecins dans certaines villes de France, les cabinets médicaux pour la plus part ne sont pas accessibles aux personnes en situation de handicap  pour des raisons qui  sont inadmissibles aujourd’hui !

    Véronique , en situation de handicap et adhérente à la délégation d’Indre-et-Loire, elle n’a pas le choix car il y a des marches dans l’immeuble ! Son médecin se déplace donc à son domicile.

    Actuellement, de nombreux cabinets de soin ne sont pas accessibles parce que :

    • La ville n’a pas réalisé les travaux de voirie permettant l’accès au cabinet ;
    • Les professionnels de santé n’ont pas la possibilité de déménager car il n’y a pas de mise à disposition de cabinets accessibles par les pouvoirs publics.
    • Les professionnels de santé sont locataires de leur cabinet et le propriétaire ne veut pas faire de travaux de rénovation du local ;
    • Le cabinet est dans un immeuble où la co-propriété ne veut pas engager des frais de rénovation (ascenseur, escalier, rampes etc…)

      Ça fait trop longtemps que ça dure ! Nous sommes toutes et tous concernés.

    Le monde change, soyons acteurs de ce changement !

    marche attack.jpg

  • Accessibilité, toutes et tous concernés !

    Accessibilité : un enjeu de société pour toutes et tous

    Aujourd'hui en France, que ce soit dans les grandes agglomérations, les villes moyennes ou dans les zones rurales, des millions de personnes ne peuvent accéder facilement et en toute autonomie aux infrastructures et services publics et privés.

    Au quotidien, de nombreuses citoyennes et de nombreux citoyens ont des difficultés pour se déplacer, faire des démarches, trouver un logement adapté à leurs besoins…

    Comment, dans un environnement inaccessible, circuler librement, faire ses courses, accéder à ses droits, se loger, avoir une vie sociale et culturelle… ? Comment se sentir faire partie de la société ? Quel vivre ensemble et quelle cohésion sociale possibles dans ces conditions, disons-le, inégalitaires ?

    Ainsi notre société inaccessible complique la vie de nombreuses personnes : personnes âgées, blessés temporaires, familles avec poussettes, femmes enceintes, usagers des transports, personnes en surpoids, livreurs, etc.

    La France accuse un retard énorme dans le domaine de l’accessibilité. Alors que de nombreux textes sur l’obligation d’accessibilité existent, leur mise en œuvre non respectée, les délais sans cesse reportés et les dérogations et autres souplesses législatives pénalisent quotidiennement l’ensemble de la population française.

    Or, essentielles pour l’exercice du droit fondamental d’aller et de venir, l’accessibilité et la conception universelle sont des conditions sine qua non de l’effectivité des droits et d’une société inclusive et durable, au contraire de l’inaccessibilité qui confisque de fait liberté et pouvoir d’agir à une partie de la population.

     APF France handicap se mobilise donc du 26 au 30 avril 2021 !

     Quelques personnes d’Indre-et-Loire témoignent de leurs vies, de leurs espoirs et de leurs ressentis :

    Parce que nous sommes toutes et tous concernés !

    Rendez-vous sur : marchesattaque.org