3) Revendications / Représentations

  • Consulter les déclarations des candidates en version accessible

    À l’approche de l’élection présidentielle, les 10 et 24 avril 2022, les programmes des candidats sont à présent accessibles en ligne.

    Pour chaque scrutin électoral, les candidats présentent leurs idées et leur programme dans un document appelé la profession de foi. Ce document est ensuite envoyé par voie postale au domicile de chaque électeur.

    Pour l’élection présidentielle, qui se déroulera les 10 et 24 avril 2022, les programmes des candidats sont accessibles sur le site de la commission nationale de contrôle de la campagne en vue de l’élection présidentielle.

    Sur ce site, vous trouverez, pour chaque candidat, la version électronique de sa déclaration (ou « profession de foi »), en trois déclinaisons :

    • La version générale de la déclaration, qui sera par ailleurs adressée à l’ensemble des électeurs par La Poste en version papier dans les prochains jours.
    • La version traduite en langage Facile A Lire et à Comprendre (FALC). Cette version est destinée aux personnes en situation de handicap ou ayant des difficultés de compréhension. Elle privilégie l’usage des mots courants et l’emploi de phrases courtes associant des pictogrammes au texte.
    • L’obligation pour les candidats aux élections de produire une version de leur déclaration rédigée dans un langage à destination des personnes en situation de handicap ou ayant des difficultés de compréhension constitue une nouveauté : l’obligation désormais inscrite à l’article R. 38-1 du code électoral est désormais applicable à toutes les élections et résulte du décret n° 2021-170 du 22 décembre 2021. Elle est applicable pour la première fois à l’élection présidentielle.
    • La version enregistrée au format audio.
  • La MDPH 37 informe

    mdph 37.pngDès ce lundi 4 octobre, de nouvelles modalités à l’accueil physique de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH)  se mettent en place :

     

    • Une réouverture de l’accueil en libre accès tous les matins (8h30-12h30),
    • Le maintien d’un accueil sur rendez-vous toutes les après-midi (13h30-17h), sauf le jeudi après-midi en raison de la fermeture.

    Pour prendre rendez-vous l’usager peut faire sa demande :

  • POUR LA DÉCONJUGALISATION DE L’AAH

    Journée de mobilisation nationale le 16 septembre 2021

    #AAH16septembre #DéconjugalisationAAH 

    Ce jeudi 16 septembre, des rassemblements auront lieu dans toute la France pour dire STOP À LA DÉPENDANCE FINANCIÈRE des bénéficiaires de l’allocation aux adultes handicapés (AAH).  
     
    Aujourd’hui, le montant de l’AAH est calculé en fonction des ressources du couple.
     
    Ainsi, 270 000 personnes en situation de handicap en couple perçoivent une AAH réduite ou en sont privées. 
     
    Les personnes concernées et les associations dénoncent depuis des années cette injustice.
     
    L’AAH n’est pas un minimum social comme les autres ; les personnes en situation de handicap doivent conserver leur autonomie financière lorsqu’elles ne peuvent pas travailler, condition intrinsèque du respect de leurs droits, de leur santé et de leur dignité.
     
    Grâce à l’implication de nombreux parlementaires et à la forte mobilisation des personnes concernées, des associations, de personnalités de la société civile, une proposition de loi permettant d’individualiser le calcul de l’AAH (c’est-à-dire sans prendre en compte les revenus du couple), a été votée en première lecture à l’Assemblée nationale en février 2020 puis au Sénat en mars 2021. Une pétition en ligne sur le site du Sénat a obtenu plus de 100 000 signatures en début d’année.
     
    Malgré cette forte mobilisation et l’accord de l’ensemble des partis politiques, le gouvernement a, en deuxième lecture, de nouveau modifié la proposition de loi en substituant à l’individualisation une mesure alternative d’augmentation du plafond de ressources. Cela ne répond pas à notre revendication de déconjugalisation de l’AAH, soutenue par le Défenseur des droits et la commission nationale consultative des Droits de l’homme (CNCDH).
     
    Pire, le 17 juin, le gouvernement est passé en force, avec un vote bloqué sur l’ensemble du texte, s’apparentant à un déni de démocratie et une entrave organisée au débat au sein de la représentation nationale. Il est encore temps de faire évoluer le texte, le débat parlementaire devant se poursuivre au Sénat puis une nouvelle fois à l’Assemblée nationale
     
    En février 2020, lors de la conférence nationale du handicap, le Président de la République, qui a fait du handicap une priorité de son quinquennat, fixait des objectifs ambitieux : « permettre à chacune et chacun de vivre une vie digne, une vie libre » ; « continuer à aller sur le chemin de l'allocation digne pour toutes les personnes en situation de handicap » ; « ouvrir de nouveaux droits pour les personnes en situation de handicap : le droit de se marier, de se pacser, de divorcer ». Nous demandons au gouvernement de mettre ces promesses en application.  
     
    Lors du comité interministériel du handicap du 5 juillet 2021, le Premier ministre a considéré que cette demande de déconjugaliser l’AAH « n’était pas illégitime »… tout en maintenant la position du gouvernement défendue à l’Assemblée nationale.
     
    Le 16 septembre 2021, nos organisations appellent donc à des rassemblements partout en France :
    ▶️ pour le respect des droits et de la dignité des personnes et la reconnaissance de leur citoyenneté,
    ▶️ pour faire entendre la colère des personnes en situation de handicap, de leur famille et de la société civile mobilisée face à cette injustice sociale, 
    ▶️ pour que l’individualisation de l’AAH soit définitivement votée dans le cadre d’un processus parlementaire démocratique. 

    *Premières organisations signataires : APF France handicap, Collectif Handicaps, Ligue des Droits de l’Homme, Fnath, Aides, Voir Ensemble, Fisaf, Asei, Vaincre La Mucoviscidose, Uniopss, CFPSAA, Santé Mentale France, Sidaction, FFDys, Collectif Alerte, Unanimes, Valentin Haüy, France Assos Santé, Unapei, Unafam, CH(s)OSE, Solidarité Sida.

     

    Si vous souhaitez vous mobiliser au plus près de chez vous, voici la liste des rassemblements organisés sur la France entière : CLIQUER ICI

    En région Centre Val de Loire, 2 actions sont organisées :

    À Châteauroux (36), rassemblement Place de Champagne

    À Orléans (45), rencontre avec des politiques