30 juin 2014

Assemblée générale de l'APF : les motions adoptées

Lors de l'Assemblée générale principale de l'APF qui a eu lieu samedi 28 juin à Amiens, les adhérents de l'association ont adopté 4 motions :

- Conférence nationale du handicap 2014 : l'appel des adhérents de l'APF au président de la République

- 40 ans d'immobilisme pour une France accessible, ça suffit !

- Pour un habitat inclusif, dans un environnement inclusif

- Projet de loi d'adaptation de la société au vieillissement : une loi qui nous concerne... dans le respect des spécificités de chacun !

 

accessibilité en danger.jpg

19 juin 2014

Le Gouvernement va t’il ordonner une France inaccessible ?

timbre marianne.jpgL’Association des paralysés de France (APF) est scandalisée par le projet d’Ordonnance relative à l’accessibilité présenté aujourd’hui aux associations représentatives des personnes en situation de handicap, aux associations d’élus locaux et aux branches professionnelles.

Révoltée, l’APF a quitté la réunion !

L’APF dénonce notamment les délais inacceptables envisagés pour concrétiser l’accessibilité -  ni plus ni moins qu’un risque de report sine die de l’obligation d’accessibilité -, une souplesse du dispositif des Agendas d’accessibilité programmée (Ad’AP) qui incite au laissez-faire, la faiblesse des sanctions proposées, l’absence d’obligation du dépôt des Ad’AP pour les transports, la part trop belle donnée aux « difficultés financières » des établissements alors que plusieurs dispositifs d’aides et de prêts existent et l’ajout de nouveaux motifs de dérogation !

Sous couvert de modifier la loi handicap de 2005, ce projet d’Ordonnance vient dénaturer la lettre et l’esprit de cette loi par un dispositif trop laxiste alors que l’APF attendait un dispositif persuasif !

Le Gouvernement doit impérativement modifier cette Ordonnance, s’il veut donner une chance à la France de ne plus être un « pays en situation de handicap » !

Lire la position de l'APF en cliquant ici

13 juin 2014

Accessibilité : l’APF déplore des délais encore trop longs !

accessibilité en danger.jpgSuite au vote de l’Assemblée nationale autorisant le gouvernement à modifier par Ordonnance les délais de mise en accessibilité, l’Association des Paralysés de France (APF) fustige les délais envisagés allant jusqu’à 10 années supplémentaires.

Si le dispositif des Agendas d’accessibilité programmée (Ad’AP) est devenu obligatoire pour les établissements recevant du public, l’APF regrette qu’il ne le soit toujours pas pour les transports. Le montant des sanctions prévues reste également inconnu.

Outre la campagne de mobilisation attendue du gouvernement, il est inacceptable pour les personnes en situation de handicap et leur famille d’attendre 10 années de plus ! L’APF souhaite que le délai maximum supplémentaire soit de 3 ans.

L’association demande également la mise en place de dispositifs incitatifs et de sanctions lourdes et dissuasives pour les acteurs ne respectant pas la législation.

L’APF rappelle que l’accessibilité universelle concerne l’ensemble de la population et que plus de 220 000 personnes ont dit OUI à l’accessibilité sur www.necoutezpasleslobbies.org.

 

N'hésitez pas à consulter la page Facebook de notre Délégation  :

Dites OUI à l'accessibilité